Croisière sur le Rhône à la rencontre des premiers chrétiens de Gaule

12/nov/2019 — 19/nov/2019

 Entre tradition et histoire :

Partir en pèlerinage dans les pas des premiers chrétiens.

Cette croisière invite les chrétiens d’aujourd’hui, dans une société en pleine évolution, à se mettre à l’écoute des premiers chrétiens de notre pays. Les défis qu’ils ont su relever n’étaient pas moindres que ceux d’aujourd’hui : rendre audible à leurs contemporains la bonne nouvelle de l’Évangile, savoir lire les « signes des temps » comme les migrations de peuples dits Barbares d’où est née l’Europe. Partager leur histoire, c’est redécouvrir ce que veut dire « être chrétien ».

Depuis Lyon, où s’est établie à la fin du IIe siècle la plus ancienne Église connue dans notre pays, le bateau gagnera Arles où s’est tenu en 314 le premier concile de l’empire romain d’Occident et dont les évêques étaient au VIe siècle les vicaires du pape dans les Gaules.  

Visiter Arles et ses environs permettra de découvrir des monuments des premiers temps chrétiens, tels à Marseille la basilique Saint-Victor et la basilique de la rue Malaval, du Ve siècle. Mais aussi de prier et d’entrer en communion avec les pèlerins qui depuis le Moyen-Âge viennent trouver un réconfort spirituel auprès de Marie-Madeleine et de ses compagnons auxquels les « traditions apostoliques » ont attribué l’évangélisation de la Provence.

La remontée du Rhône donnera ensuite de visiter les principaux évêchés antiques de la région et d’évoquer leurs saints évêques et les conciles qui s’y sont tenus. De retour à Lyon, on découvrira enfin la cathédrale Saint-Jean et les restes de son baptistère antique, et fera mémoire dans l’amphithéâtre des Gaules des premiers martyrs de notre pays qui y ont été suppliciés en 177.

 

Un circuit présenté par Jean GUYON, historien et archéologue, directeur de recherche émérite au CNRS, membre de l'Académie pontificale d’archéologie de Rome et ancien membre de la Commission pontificale d'archéologie sacrée. Il a co-dirigé en 2013 le livre L’Antiquité tardive en Provence – Naissance d’une chrétienté (IVe-VIe siècle).

 

Une démarche spirituelle guidée par un prêtre dont le nom sera communiqué ultérieurement. 

 

Lien pour télécharger le dépliant : https://www.venio.fr/media/uploads/6afc8192c5817eab1c4dc109e4e66f0adc3dd44f.pdf

 


Jour 1 : LYON - ARLES

Rejoindre les premiers chrétiens

- Accueil à Lyon et embarquement en matinée

- Journée de navigation vers Arles

- Déjeuner sur le bateau

 

- Introduction à la croisière.

- Conférence d’introduction sur la christianisation de Gaule Romaine

- Messe

- Temps libre à bord

- Dîner

 

- Seconde conférence

- Navigation de nuit

 

 


Jour 2 : ARLES

Arles et la Gaule Chrétienne

- Arrivée à Arles.

- Laudes

- Visite des Alyscamps, la principale nécropole antique de la ville et de sa basilique Saint-Honorat où les évêques d’Arles ont été enterrés à partir du Ve siècle auprès du martyr Genès

- Messe à la primatiale Saint-Trophime, cathédrale d’Arles jusqu’à la Révolution.

- Ouverture spéciale de la présentation des reliques de saint Césaire d’Arles, qui fut évêque de la ville de 502 à 542 : sa tunique, sa ceinture, ses sandales et le pallium que le pape Symmaque lui avait conféré en signe de son autorité de vicaire pontifical dans les Gaules.

- Ou (si l’ouverture des reliques n’est pas possible). La journée sera réaménagée avec une excursion en matinée à Saintes-Maries-de-la-Mer où, suivant la tradition médiévale, des disciples de Jésus dont Lazare, Marthe, Marie Madeleine, Maximin, Sidoine, Marie Jacobé, Marie Salomé et la servante Sara, débarquèrent à la suite de leur fuite de Palestine. Messe à Notre- Dame-de-la-Mer, église forteresse des XIIe-XIVe s. où lors de fouilles entreprises par le roi René en 1448 furent découvertes des reliques attribuées aux saintes Marie.

- Déjeuner

 

- Visite du musée départemental Arles antique et de sa collection de sarcophages chrétiens, la 2e au monde après celle des musées du Vatican.

- Temps libre, avec pour ceux qui le désirent la possibilité d’une promenade guidée dans le centre historique : extérieur des Arènes et du théâtre antique, place du forum.

- Dîner à bord.

- Conférence  et présentation de la journée du lendemain.

- Présentation de la journée du lendemain.

- Nuit à bord

 

 


Jour 3 : ARLES - TARASCON - AVIGNON

Sur les traces du martyr Victor et de Marie Madeleine

- Laudes

- Départ pour Marseille (vers 08:00 - 90 km -1h20)

- Visite de l’abbaye Saint-Victor, dont les cryptes conservent presque intacte la basilique du martyr Victor, du Ve siècle.

- Visite du musée d’histoire de la ville où sont présentés l’abside d’une basilique chrétienne du Ve siècle et les dispositifs de vénération des reliques qu’elle abritait

- Déjeuner

 

- Vue depuis Notre-Dame de la Garde

- En option au choix des participants : visite de la Sainte-Baume (pour les bons marcheurs) ou de la Basilique Sainte-Madeleine de Saint-Maximin.

- Choix 1 : Départ pour la Basilique Sainte Marie-Madeleine de Saint-Maximin-la-Sainte-Baume ((environ
50 km - 1h00), le plus grand édifice gothique de Provence commencé en 1295. Sa crypte est  un mausolée antique qui conserve des sarcophages de la fin du IVe siècle dans lesquels, en 1279, le comte de Provence Charles II d’Anjou, « inventa », comme on disait alors, les restes de Marie-Madeleine et de ses compagnons. Y est exposé et vénéré dans un reliquaire le crâne supposé de « l’apôtre des apôtres ».  Messe.

- Choix 2 : Départ pour le sanctuaire de la Sainte-Baume (environ 47 km - 1h15) où Marie Madeleine se serait établie au terme de sa mission en Provence. Marche (45 mn) à travers l’ancienne forêt pour rejoindre la grotte où elle aurait vécu les trente dernières années de sa vie en s’adonnant à la prière et à la contemplation. Messe.

- Retour à Arles (1h45)

- Dîner

- Conférence et présentation de la journée du lendemain.

- Nuit à bord

 

 


Jour 4 : AVIGNON

De la ville-frontière de l’Antiquité tardive à la cité des papes médiévale

- Navigation vers Avignon.

- Laudes

- Conférence

- Temps libre à bord

- Messe à bord

- Déjeuner sur le bateau.

 

- Visite guidée d’Avignon, , où une présence chrétienne est attestée dès le IVe s. et dont le premier évêque connu est Nectarius qui a participé aux conciles de Riez en 439 et d’Orange en 441.

- Le Palais des Papes, forteresse édifiée sur l’ancien palais épiscopal par les papes Benoît XII (Palais Vieux en 1334) et Clément VI (Palais Neuf en 1342)

- Promenade dans le vieil Avignon, la place de l’Horloge, la rue des Teinturiers, la maison du roi René...

- Dîner

- Conférence et présentation de la journée du lendemain.

- Nuit à bord - Avignon.

 

 


Jour 5 : CHÂTEAUNEUF DU PAPE - VIENNE

Le Rhône, voie d’évangélisation

- Navigation vers Châteauneuf-du-Pape.

- Laudes

- Arrivée et départ en excursion vers Vaison-la-Romaine, l’un des plus anciens évêchés des Gaules – il est attesté dès 314 – où ont été tenus deux conciles, en 442 et en 529.

- Visite des restes de la ville romaine, dont 15 ha ont été fouillés.

- L’ancienne cathédrale N-D de Nazareth, bel édifice roman provençal des XIe - XIIe s., qui conserve un siège épiscopal « à l’antique » et a certainement succédé à la cathédrale de l’Antiquité tardive.

- La chapelle Saint-Quenin, édifiée au XIIe s. en remployant des éléments antiques et auprès de laquelle a été fouillée une importante nécropole de l’Antiquité tardive.

- Déjeuner - panier repas

 

- Départ pour Saint-Paul-Trois-Châteaux, peut-être évêché dès le IV° s., si l’évêque Paul qui assisté au concile de Valence de 374 était bien en charge de cette cité.

- Messe dans la cathédrale Notre-Dame, un des plus beaux édifices de l’art roman provençal.

- Reprise du bateau à Viviers où fut transféré au Ve s. depuis Alba le siège de l’évêché des Helvii dont le territoire s’étendait sur l’actuel département de l’Ardèche.

- Reprise du bateau à Viviers et navigation vers Vienne.

- Dîner

- Conférence et présentation de la journée du lendemain.

- Nuit à bord

 

 


Jour 6 : VIENNE - LYON

Vienne, la rivale d’Arles aux premiers temps chrétiens

- Laudes

- Arrivée à Vienne.

- Excursion. Visite de Vienne, où une communauté chrétienne était installée dès avant 177, date à laquelle son diacre Sanctus fut mis à mort à Lyon avec d’autres chrétiens viennois et lyonnais.

- Visite des principaux monuments conservés de la ville antique et du musée archéologique de l’église Saint-Pierre où ont été enterrés à partir du Ve siècle les archevêques de la ville.

- La cathédrale Saint-Maurice, un édifice médiéval qui a succédé à la cathédrale antique dont des locaux annexes ont été identifiés par des fouilles faites à proximité.

- Déjeuner sur le bateau

- Visite de Saint-Romain-en-Gal, qui était dans l’Antiquité un faubourg de Vienne sur la rive droite du Rhône, dont on visitera les restes conservés sur 3 hectares de superficie, le musée archéologique et les restes de la chapelle du martyr Ferreol dont le restes furent retrouvés au Ve siècle par l’évêque Mamert Navigation vers Lyon

- Arrivée à Lyon.

- Messe à Sainte Irénée.

- Dîner

- Conférence et présentation de la journée du lendemain.

- Nuit à bord - Lyon.

 

 


Jour 7 : LYON

La mémoire des premiers martyrs des Gaules

- Laudes

- Visite de Lyon, qui est avec Vienne la plus ancienne Église connue de notre pays : en 177 quand une persécution frappa les communautés chrétiennes de ces deux villes, Pothin « exerçait sur elles la charge de l’épiscopat. »

- Dans les vestiges de l’Amphithéâtre des Trois Gaules conservés dans le Jardin des Plantes, commémoration des martyrs viennois et lyonnais qui y ont été suppliciés en 177 : Pothin, Sanctus, Blandine et leurs compagnons. 

- La colline de Fourvière avec visite de la basilique Notre-Dame, édifiée au XIXe s., et découverte du panorama sur Lyon.

- En redescendant, les théâtres romains : le grand théâtre qui pouvait accueillir 10.000 spectateurs et l’Odéon réservé à la musique et aux conférences. 

- Déjeuner à bord

 

- Visite du Vieux Lyon, ses maisons colorées et ses célèbres « traboules. »

- La primatiale Saint-Jean-Baptiste originalement dédiée à saint Étienne, et son baptistère antique dont les restes sont visibles dans le jardin archéologique contigu, qui était à l’origine placé sous le vocable de saint Jean-Baptiste.

- Messe

- Temps libre.

- Conférence de clôture

- Dîner festif

- Nuit à bord - Lyon.

 

 


Jour 8 : LYON

L’heure du retour

- Laudes

- 09h00 au plus tard : Libération du bateau.